Le MODEM fier de son « non buzz »

Stéphane Cossé

Entretien avec Stéphane Cossé, responsable Modem projet Ile-de-France et numéro 6 sur la liste IDF pour les régionales.

– Quel est le poids d’Internet et des réseaux sociaux dans la campagne d’Alain Dolium ?

Alain était un inconnu avant le début de la campagne. Alors c’est simple, il cherche à se faire connaître et pour cela, nous avons besoin d’une stratégie multimédia. Mais je dois avouer que nous cherchons plutôt à communiquer sur  les médias traditionnels, la télévision surtout, car c’est le média de masse par excellence.

– Comment expliquez-vous que votre campagne ne décolle pas de façon fulgurante ?

C’est votre opinion. Alain a une très bonne image. Il lui reste à transformer l’essai. Je ne crois pas à la pertinence des sondages. Les choses peuvent encore largement bouger. Nous faisons de gros efforts pour mobiliser les abstentionnistes, qui sont très nombreux.

– Pourquoi n’y a t-il pas eu de « Doliumbuzz » sur le net alors qu’on le compare à Barack Obama ?

Notre campagne est une campagne de fond et d’idées qui va au-delà de l’image. Nous n’avons pas fait le buzz car nous n’avons pas crée de scandale qui engendre du sensationnel. Donc c’est positif. Cette campagne ne vole pas haut, mais nous, on restera nous-mêmes! Alain est présent, sans rien demander. Le buzz, c’est de l’éphémère. Il est lui-même. Il en a assez d’être comparé à quelqu’un d’autre, qui plus est quelqu’un avec qui il n’a rien à voir. Alain est simplement à l’image du renouvellement des idées et des personnes, ce n’est pas une star.

-Vous pensez que vous êtes « bon » sur le net ?

Alain est à fond sur les NTIC. Il a d’ailleurs crée son entreprise de paiement par téléphone portable, qui marche très bien. Il se trouve bon. Pour nous, Huchon ou Pécresse en Ile-de-France, c’est le même combat! Ils ont tous les deux une conception dépassée de la politique, loin des gens et de leurs problèmes quotidiens. Il faut recréer du local et pour ça, Internet nous aide. Nous on part des gens, et puis on a les idées.

Propos recueillis par M.N. et A.M.

Crédits photo: Régions démocrates 2010/Flickr

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Bulles politiques, Dans le bocal, Touché-coulé

2 réponses à “Le MODEM fier de son « non buzz »

  1. Voltaire

    Tous les partis politiques ont connu l’échec en voulant controller leur communication sur le net. C’est un non-sens car par définition, le net est un espace de liberté: si vous voulez controller son contenu, les internautes fuient votre site.
    En ce sens, le MoDem et Alain Dolium ont eu raison de ne pas établir de « stratégie » de com sur internet. En revanche, il n’ont pas non plus su établir d’espace de communication et de débat, ce qui aurait pu leur être favorable car l’électorat du MoDem est très présent sur le net et amateur d’échanges.
    A leur décharge, ils ont sans doute été pris par le temps: la candidature d’Alain Dolium a été très tardive, comparée à celle de ses principaux concurents. Mais c’est une voie qu’ils ne devraient pas négliger, pourvu qu’ils offrent un espace libre de débat.

  2. Le buzz sur Alain Dolium est plutôt important et plutôt favorable … au regard de celui sur ses concurrents, et de leurs sondages respectifs.

    Il est certainement insuffisant à ce jour pour porter sa liste à plus de 50% des voix au premier tour. Dommage … j’aurais été élu 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s