Twitter, meilleur ami des dictateurs ?

Les Présidents et Premiers ministres voient depuis longtemps dans les médias sociaux une nouvelle forme de démocratie . Les « cyber-utopiens », visionnaires des nouveaux médias, annoncent également depuis longtemps des avancées démocratiques impressionnantes grâce à Internet. Les événements actuels tendent à prouver le contraire.

«Essayer de contrôler Internet, c’est comme essayer de clouer une gelée de fruits au mur,» déclarait notoirement Bill Clinton il y a dix ans. A propos de la « révolution » Twitter en Iran, Gordon Brown affirmait en Juin dernier que les avancées technologiques et la démocratisation de l’information impliquaient que « la politique étrangère ne pouvait plus être faite seulement pour quelques élites.»

Dans un article publié hier dans The Guardian, Aditya Chakrabortty montre lui qu’Internet ne rime pas forcément avec liberté et démocratie. « Des clercs de Qom en Iran recrutent et entraînent des bloggeurs religieux, pendant que la police secrète à Téhéran trouve en Twitter et Facebook des outils très pratiques pour surveiller des dissidents. »

Chakrabortty revient également sur l’expérience malheureuse d’Evgeny Morozov, un chercheur spécialiste d’Internet et ancien cyber-utopien. En encourageant le développement du cyber-journalisme en Biélorussie, son pays d’origine, et dans d’autres pays autoritaires, Morozov pensait parvenir à libérer la société. « Nous voulions que plus de jeunes entrent en politique, explique-t-il, mais ils ont plutôt fini en prison. »

Aujourd’hui Morozov travaille aux Etats-Unis sur la façon dont Beijing, Téhéran et Moscou utilisent le Web et ses outils pour servir leurs propres intérêts. Le cas de Google en Chine en est un exemple. Les appels de Chavez à surveiller les blogs et Twitter au Venezuela en sont un autre.

Les nouvelles technologies annonçaient la libération des sociétés. Sauront-elles tenir leurs promesses face aux gouvernement répressifs?

A.F.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Bulles politiques, Eaux internationales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s